La réussite d’un profilage alimentaire repose aussi sur le choix d’aliments riches de vertus thérapeutiques : ce sont ces « nourritures vraies » qui composent l’Assiette ressourçante dont il est question dans les topos de Taty, ces aliments que les sociétés ancestrales ont eu la bonté de tester pour nous sur des milliers d’années. Ils sont indispensables pour les personnes les plus fragilisées. En général, les aliments ressourçants sont sans ajout d’additifs à la source (y compris dans l’alimentation animale) ou lors de la transformation. Cela semble trop simple à première vue. Et pourtant, cela représente presque cinquante pour cent du mieux-être à venir !  Surtout si on combine ces nouveaux achats avec un profilage finement mené.

Cherchez à vous procurer des aliments frais, nus et crus, non manufacturés, non transformés et sans résidus à la production (restes de pesticides pour les plantes ou de médicaments pour les animaux, par exemple), exempts d’additifs, d’amidons modifiés et d’enzymes manipulés génétiquement. Ils seront riches en nutriments et dépourvus d’agents stressants. Ces produits se trouvent essentiellement sur les marchés fermiers, dans les rayons bio des grandes surfaces (on sera malgré tout attentif à lire les étiquettes de ce bio quasi-extensif), à la ferme, dans les groupes d’achats collectifs, dans les magasins bio, auprès des services de livraison à domicile.

Cuisez ces aliments au travers de cuissons ressourçantes (douces, c’est-à-dire excluant le micro-ondes, l’autocuiseur).

Ne sous-estimez pas l’effet délétère sur la santé des additifs de fabrication, des nanoparticules, des résidus de production intensive, des virus et des bactéries contenus dans les viandes d’animaux de batterie malades. Évitez les préparations industrielles ou artisanales, ce qui revient à préparer soi-même les plats. Vous éliminerez par la même occasion les excès de sucres et de mauvaises graisses qui sont trop souvent l’apanage des produits industriels et qui sont des freins à la remise sur pied.

Prenez votre temps pour atteindre ce nirvâna d’une assiette riche en nutriments et dépourvue de toxiques, car cela demande un bel investissement en énergie – d’autant plus que nous combinons ce choix d’aliments-remèdes à deux autres critères de bon sens. L’assiette devient Ressourçante quand l’alimentation est constituée à 80 % de ces sources et quand l’on combine ce choix aux deux autres consignes essentielles que voici.

  • N ’éliminez aucune catégorie d’aliment. Alternez les sources alimentaires, tant au plan des protéines que des farineux, par un système de rotation. C’est grâce à cette astuce nutritionnelle que l’on peut contourner l’éviction radicale de l’une ou l’autre catégorie, éviction devenue presqu’un système en Naturoland depuis peu.
  • Pratiquez de courtes cures de drainage régulières, que ce soit un jour par semaine ou trois jours par mois (une  monodiète, par exemple). La plupart des cures des topos de Taty que les référents connaissent peuvent servir de cure.

Procéder à un profilage alimentaire en finesse est le premier pas vers une Assiette ressourçante.



Vous cherchez des billets, des vidéos et des infographies autour du profilage alimentaire selon Taty Lauwers? Utilisez le menu "Activités" pour cibler les infos selon la forme ou selon le contenu.